HYPNOTHERAPIE vue par les neurosciences

L'état d'hypnose se voit précisément sur les images d’un IRM du cerveau. Des modifications peuvent avoir lieu dans le cerveau lui-même grâce à cet état.

Sur l’IRM d’une personne en état d’hypnose, les scientifiques en neurosciences observent plus de zones actives que si elle était en train de faire un travail de réflexion !

Le réseau de l’attention est très actif. Tous les sens sont en action.

  • Le réseau de la ligne médiane est actif, c’est celui de la réflexion personnelle, celui qui trouve « sans chercher ».

  • La zone amygdalo-insulaire est mobilisée, elle définit la valeur des choses, ce qui est bon pour nous.

En fait dans cet état de « ne rien faire » le cerveau entre dans un état adaptatif plus large et plus intense. Il devient hypersensible et plus souple pour que les évolutions les plus efficaces se développent.

  • L’état d’hypnose nous déconnecte de notre auto censure («je ne peux pas», «ce n’est pas possible», «c’est pas logique», «il faut faire comme ça», «il faut penser de cette façon»… ) mais pas de savoir ce qui est bon pour nous. Sous hypnose, nous accepterons d’expérimenter davantage, de dépasser nos limites habituelles si ça a du sens MAIS nous ne nous mettrons pas en danger ou et nous ne ferons pas n’importe quoi.

  • On peut entrer en état d’hypnose aussi bien accompagné que seul (auto hypnose).